Jacques Ancet

 

Silence, corps, chemin (1972)

1

Le feu des pierres illuminait les racines aveugles

Une offrande de cris où se mêlaient des voix montait du rose des collines

L'ombre tremblait

Le silence portait toujours les cicatrices de la foudre