Jacques Ancet

 

José Angel Valente

La Pierre et le centre (1983)

 

La pierre est, dans toutes les traditions, le symbole du centre, de la totalité et, par conséquent, l'exil de la pierre en signifie la perte. De ce point de vue, le retour de celui qui a connu l'exil du centre ou de l'unité, constitue le fil directeur de ces textes à travers le territoire de la mystique espagnole.
Jean de la Croix, Grünewald. Jérôme Bosch, Thérèse d'Avila et Miguel de Molinos - entre autres - fécondent une réflexion pour laquelle expérience mystique, expérience érotique et expérience poétique sont les trois faces d'une seule et même expérience. A la maîtrise de l'érudition, à la clarté de l'écriture, s'ajoute la tension proprement poétique d'une prose qui fait de l'essai une autre voie d'approche d'un foyer vers lequel font signe les poèmes dans leur propre registre.